Now Reading
Comment mon père a changé le cours de ma vie

Comment mon père a changé le cours de ma vie

par Aliya A.

Je vous raconte mon historie parce que mon histoire peut vous apprendre beaucoup de leçons!

Ma mère est morte me laissant mon frère et moi à la charge de mon père qui a préféré de ne pas se remarier, pourtant il pouvait le faire facilement. A Sfax, ce ne sont pas les opportunités de mariage qui manquent, surtout pour un homme de bonne famille, riche et avec un certain charme!

J’ai été gâtée et j’ai eu tout ce que je voulais et bien plus. J’ai fait des études d’architecture pour plus tard reprendre le cabinet de mon père, lui-même architecte.

Dès mon jeune âge les « khatateb » commençaient à défiler. J’ai refusé des médecins, des avocats, des ingénieurs des hommes d’affaires et j’en passe. Il y’avait toujours quelque chose qui clochait: fils à maman, « masset », trop sérieux (beaucoup trop à mon goût), radin, don Juan, vaniteux…

Les histoires de mes prétendants pourraient faire un article!

J’attendais patiemment celui qui allait faire chavirer mon cœur et me faire vivre une histoire d’amour comme celle des romans à l’eau de rose.

Et je l’ai enfin rencontré… là où je m’y attendais le moins: dans le cabinet de mon père!

Je suis tombée follement amoureuse d’un jeune architecte qui travaillait pour mon père. Un coup de foudre que, jusqu’à ce jour, je n’arrive pas à expliquer! C’est moi qui suis allée vers lui et j’ai tout fait pour être avec lui. Le pauvre n’osait même pas me regarder en face, il avait presque peur, il ne voulait pas perdre son emploi. Travailler pour le cabinet de mon père était une opportunité en or qu’il ne voulait pas perdre.

Il faut que je vous explique un peu comment ça se passe à Sfax. Le nom de la famille influe sur plusieurs aspects, par exemple, certains noms ont leur poids même s’il n’y a pas beaucoup d’argent derrière, ils ont une notoriété et suscitent beaucoup de respect! Dans ma famille on a les 2: le nom et l’argent. Cela a stoppé toute tentative du côté de mon chéri, il était sûr que mon père n’accepterait pas et a donc repoussé mes avances.

Et plus il me refusait plus je m’attachais plus à lui comme une douleur enivrante douce et cruelle à la fois! Il me suppliait de l’oublier et me disait qu’il ne pouvait pas se permettre de m’aimer! Sa réticence le rendait irrésistible! Ma présence le rendait nerveux et j’adorais le provoquer le taquiner et le titiller!! Je savais que je lui faisais de l’effet et je savais qu’il souffrait lui aussi et ça me boostait encore plus pour ne pas lâcher prise!

J’ai fini par tout avouer à mon père qui avait des soupçons me voyant passer la plupart de mon temps libre dans le cabinet alors que d’habitude j’adore sortir avec mes amis! Et bizarrement, mon père ne s’est pas opposé à notre union, lui aussi aimait bien mon chéri et le trouvait digne de respect.

Quand on a eu l’approbation paternelle, mon chéri s’est senti alors pousser des ailes et m’a enfin avoué pour la première fois que lui aussi m’aimait.

J’avais du mal à croire que ça avait été aussi facile, je me disais que c’était très beau pour être vrai! Et effectivement mon père nous cachait « une surprise ».

Il nous a imposé des conditions draconiennes!!

On a dû vivre dans un petit appartement en location, alors que mon père a plusieurs propriétés magnifiques. Il a imposé à mon mari de m’offrir des parures et des bijoux faramineux, un mariage grandiose et très coûteux, un voyage de noces, des meubles très chers… C’était la condition pour nous laisser nous marier. Mon mari n’avait pas les moyens mais comme il travaillait pour mon père, il lui a avancé la somme (des dizaines de millions) mais lui a fait signer des traites.

Pendant des années il a fallu travailler très dur pour rembourser cet argent et faire face à nos charges. J’avais tout juste 22 ans et j’ai dû travailler dans un centre d’appel pour pouvoir aider mon mari alors que je suis la fille d’un millionnaire! Je trouvais mon père sadique.

Même mon frère m’aidait de son mieux mais lui non plus n’avait pas une grande marge.

Tout Sfax pensait que mon chéri était un sacré chanceux. Certains disaient que mon père l’avait « acheté » pour couvrir une « faute » que j’aurais commise!

Nous avons passé un magnifique voyage de noces à Paris mais avec 4 traites « imposées ». C’est vrai que j’étais aux anges et que c’était parmi les plus beaux jours de ma vie mais  je suis rentrée le cœur lourd avec un goût amer dans la bouche. Je n’arrivais pas à comprendre comment mon papa chéri qui ne m’avait jamais rien refusé pouvait me faire ça!

On mari ravaillait très dur (à part son travail il réalisait aussi des projets en freelance) pour nous permettre de vivre à l’aise tout en remboursant les dettes.

j’ai fini par avoir mon diplôme d’architecte. Je ne voulais pas travailler dans la boite de mon père mais personne n’osait m’embaucher. Mon mari et moi étions en fait condamnés à travailler pour mon père. Personne ne voulait prendre le risque de nous embaucher. Ma haine envers mon père grandissait de jour en jour!

J’ai même proposé à mon mari de chercher un travail ailleurs qu’en Tunisie mais il était contre et c’était catégorique!

j’ai préféré éviter le cabinet et j’ai aidé mon mari dans ses projet freelance. Je suis restée à la maison avec mon diplôme pour éviter de travailler pour mon père et être encore plus à sa merci. Mon mari travaillait pour lui, c’était déjà bien assez!

J’étais vraiment gênée de faire vivre ça à l’amour de ma vie, mais lui me répétait que ça ne lui posait pas de problème, qu’il m’aimait et qu’il ne voulait pas de cet argent. Il était convaincu que mon père le croyait avide et voulait lui prouver qu’il m’aimait vraiment et qu’i n’en avait pas après l’argent!

Puis je suis tombée enceinte après plus que 5 ans de mariage. On a dû attendre…d’abord pour terminer mes études et ensuite pour tout rembourser à mon père et ne plus rien lui devoir.

See Also

Le jour où j’ai accouché de ma fille, mon père était là. Il a attendu toute la nuit dans les couloirs de la clinique. J’ai eu un accouchement difficile. Le travail n’avançait pas et il a fallu m’opérer en urgence suite à une complication.. Quand je suis sortie du bloc, il était toujours là, fatigué, en pleurs mais fou de joie. Il m’embrassait partout et je me suis sentie à nouveau aimée et en sécurité, un sentiment que j’avais oublié depuis bien longtemps!

Il m’a tendu des clés et un carnet d’épargne. J’étais surprise. Il a voulu que je regarde le carnet tout de suite. Il y avait toutes les sommes qu’on avait remboursées à mon père durant ces 5 ans. Chaque traite qu’on lui payait allait en versement dans ce carnet à mon nom. Mon père, en fait nous a mis cet argent à côté! J’étais sous le choc et je me suis détestée.

Je m’en suis voulue d’avoir douté de lui, de l’avoir détesté mais comment aurais-je pu m’en douter? Ce qu’il a fait est complètement insensé!!

Je lui ai demandé des explications. Pourquoi? pourquoi maintenant? pourquoi tout ce temps?? Et ces clés, c’est pourquoi? Il m’a prise dans ses bras et m’a simplement dit « plus tard. Repose-toi maintenant. Je voulais juste que ce moment ne soit pas gâché par la rancune que tu avais envers moi pour que ton bonheur soit complet. »

Quelques semaines plus tard, il m’a emmenée voir une maison. Dès que je l’ai vue, je suis tombée amoureuse. C’était la maison de mes rêves. J’y voyais « ma signature », tous les détails que j’avais tant de fois imaginé quand j’ébauchais les plans de ma future maison. Et je me suis souvenue de ce jour où j’ai détesté mon père encore plus parce qu’il m’avait presque arraché les plans d’une maison que mon chéri et moi nous avions amoureusement dessinés parce qu’il voulait  les proposer à un client important!

En fait, c’était nous le client important et sans rien dire, il m’a fait construire la maison de mes rêves!

Devant la porte de l’entrée et je lui ai encore demandé pourquoi. Pourquoi toute cette souffrance?

Il m’a répondu : « j’ai fait tout cela pour toi ma chérie et crois-moi ça me faisait plus de mal à moi qu’à toi!! Je savais que A. était un type bien mais la fille d’un homme riche est toujours convoitée pour son argent avant tout et je voulais être sûr qu’il t’aimait toi et non l’argent de ton père ‘nas 9bal 9alou ‘(nos ancêtres disaient) : ‘ 3ez nafsik tsibeha, welli yechrik bel rkhis torkhes fi 3inou we ybi3ek bel rkhis’ (lorsque tu te donnes de l’importance et tu te respectes,  les autres se forcent de te respecter… et celui qui t’achète avec peu te vendra avec peu aussi). Il est vrai qu’il y a des hommes respectables qui respectent leurs femmes peu importe leur dot, mais lorsque tu te fatigues pour atteindre un but tu respectes encore plus le résultat! »

Les mots de mon père peuvent vous paraître simplistes et dépassés mais je pense qu’il a raison. J’ai vu plusieurs exemples qui confirment ses paroles!

C’est vrai que l’amour est important et qu’il faut suivre son cœur, c’est vrai qu’il y a des braves hommes et des braves femmes, mais l’argent peut détruire tout ce qui nous paraît beau, l’effet de l’agent peut être ravageur et sans merci. Il peut détruire des familles entières, rompre des liens entre père et fils, mère et fille, entre fratrie et j’en passe.. alors que dire entre mari et femme… Donnez-vous l’importance que vous méritez mesdames!

Mon histoire ressemble peut-être à un conte de fées, mais ça n’a pas toujours été facile. J’ai omis quelques détails, ce n’était pas toujours rose entre mon mari et moi.. Nous avons eu beaucoup de disputes à cause de l’argent, et parce qu’on a du attendre pour avoir des enfants… j’ai dû renoncer à plusieurs rêves, nous aurions pu voyager, profiter de notre jeunesse mais il fallait compter les dépenses au millime près.

Mais à la fin, c’est une belle leçon de vie!


Binetna est un site féminin collaboratif

Binetna est un site féminin tunisien collaboratif
What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 BINETNA. All Rights Reserved.

Scroll To Top