Vivre avec un enfant différent, témoignage d’une maman

Maman joyeused'un enfant différent

.

Par Rawdha Zayati

Par cet article nous voudrions rendre hommage aux femmes fortes, combattantes, qui ne s’apitoient jamais sur leur sort, même avec les larmes aux yeux elles savent tenir leurs vies en ordre.

Être parent d’un enfant différent est l’une des épreuves les plus dures de la vie
La révélation que votre enfant est autiste handicapé, hyperactif et j’en passe vous boulverse et il faut oser le dire, votre vie ne sera plus comme vous l’avez rêvée.
C’était suite à mon accouchement en urgence que j’ai commencé à découvrir la tournure qu’a pris ma vie. Mon enfant a été réanimé puisque il a manqué d’oxygène, j’essayais de me rassurer, ça peut arriver, mon enfant finira par être sauvé et sera en bonne santé, quand son hospitalisation était terminée j’ai cru que tout était rentré dans l’ordre mais réellement ce n’était que le commencement avec une infinité de rdv, de radios, de IRM etc

Et le verdict était tombé, mon enfant a des séquelles et il est handicapé IMC (Infirme moteur cérébral).
Je n’ai jamais entendu parler de cette pathologie, je me rappelle comme si c’était hier les longues nuits avec les recherches, le désespoir, la peur de l’inconnu, des questions sans fin me traversaient l’esprit, comment je vais gérer, est ce qu’il y a un espoir de guérison,…
Les visites chez les neurologues s’enchaînaient et après chaque visite je revivais le même moment de la révélation, heureusement que j’étais bien entourée et je le suis encore dieu merci et c’est une chose très importante
J’ai passé 2 ans avec un sommeil perturbé, je n’arrêtais pas de prier dieu à chaque moment de la journée, de pleurer, je n’étais plus la même personne, j’ai perdu ma joie de vivre, je ne me reconnaissais plus, je n’aimais plus la personne que je suis devenue et soudainement je me suis dit stop !
Il faut accepter cette peine ! Il faut accepter l’handicap de mon enfant si je vais passer le reste de ma vie à pleurer je ne serais jamais libre pour profiter des choses spéciales.
Il a besoin d’une maman joyeuse forte, comme je l’ai toujours été. J’ai trouvé mon refuge dans le sourire de mon enfant, dans ses moindres gestes, j’ai appris par cœur ce qu’il veut malgré qu’il ne parle pas, en un mot j’ai trouvé mon refuge en lui
J’ai repris une vie « normale », le shopping, les sorties, je me faisais belle et je veillais à ce qui il soit beau, heureux, épanoui, j’essaye toujours de lui faire mener une vie comme tous les enfants, je l’emmenais au parc d’attractions, on jouaient ensemble et il adorait ça, on partait en vacances, je l’ai même emmené à el ZIARA parce qu’il en raffole !
En conclusion, il n’y a pas d’astuces pour vivre avec un enfant différent, mais plutôt il faut vivre avec, il faut aimer ce qu’on a quand on n’a pas ce qu’on aime
Ce n’est pas parce que nous avons un enfant malade qu’on arrête de vivre et d’aimer la vie , il est primordial de voler un moment propre à nous pour nous ressourcer et reprendre le souffle pour continuer le combat. Il faut se réjouir de leur progrès minimes soient-ils plutôt que focaliser sur ce qu’ils ne sont pas capables de faire.
Il ne faut pas oublier que les enfants différents sont très sensibles, très intelligents et ils ont besoin de beaucoup d’affection, ce sont des anges éternels et notre rôle est de bien veiller sur eux jusqu’au dernier souffle
J’envoie plein de courage à toutes les mamans qui sont comme moi, ayez la foi en dieu, Ayez confiance en vous, vous avez été choisies pour cette mission spéciale parce que vous êtes spéciales

Articles liés:

See Also

Ma fille mon combat

Etre parent d’un enfant différent, les mots pour le dire

What's Your Reaction?
Excited
3
Happy
0
In Love
9
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 BINETNA. All Rights Reserved.

Scroll To Top