Now Reading
On a essayé pour vous la thérapie de couple

On a essayé pour vous la thérapie de couple

Par Neïla Belhaj

Je suis mariée depuis 12 ans. J’ai 3 enfants de 9, 7 et 2 ans. Il y a quelque mois, mon mari est moi avons traversé ce qu’on appelle communément «une crise».

L’année dernière, il a quitté son travail pour fonder sa propre entreprise. Je l’ai encouragé au début puis les fins de mois ont commencé à être difficiles, il y avait moins d’argent, il travaillait beaucoup donc ne m’aidait plus du tout avec les enfants alors que moi aussi je travaille. La frustration grandissait de jour en jour.

C’était devenu tellement tendu entre nous que j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et je lui ai proposé une thérapie de couple.

Au début, il m’a regardé comme si j’avais une corne qui avait poussé au milieu de mon front puis m’a dit que financièrement on était déjà juste-juste mais je n’ai pas lâché. Il a fini par accepter.

Le premier exercice que la psy nous a demandé de faire, c’est de décrire comment on voulait que notre partenaire se comporte. En gros, j’ai dit que je voulais être écoutée, comprise, encouragée, soutenue parce que je me sentais seule et abandonnée.

L’exercice était à faire sur une feuille de papier et chacun devait donner la feuille à l’autre. Quand j’ai lu sa feuille, j’ai eu un choc : Il avait écrit pratiquement la même chose !

Je l’ai regardé avec un air de « sérieusement ? C’est toi qui te sens abandonné ? »

Il s’est avéré que oui. Qu’il ne se sentait ni compris, ni écouté, ni encouragé par sa femme qui passait son temps à le faire culpabiliser parce qu’il y avait moins d’argent. Il travaillait donc dix fois plus et là, elle lui reprochait de ne jamais être là…

Et c’était moi cette femme-là ! Ça m’a fait voir les choses vraiment différemment.

See Also

Et l’autre exercice qui a été bouleversant, c’est celui où elle nous a demandé, chacun à notre tour de raconter notre première rencontre et ce qui nous avait fait tomber amoureux de l’autre.

Mon cœur a débordé de tendresse quand je me suis souvenue des premiers moments mais là où je n’ai pas pu retenir mes larmes c’est quand il a dit que après toutes ces années, il était toujours aussi amoureux et referait sans hésiter le même choix même avec mon « tguenguin ».

Je me suis rendue compte à quel point j’aimais encore mon mari et à quel point les tracas du quotidien pouvaient faire oublier cette vérité.

La thérapie, je la conseille sans hésiter. Cela peut sauver un mariage. Cela a certainement sauvé le mien.

Binetna est un magazine féminin tunisien
Binetna est un site féminin collaboratif
What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 BINETNA. All Rights Reserved.

Scroll To Top