Now Reading
Ma belle-mère est un amour

Ma belle-mère est un amour

6a00e54f10584c883400e551f554758833-800wi

Le jour de mon mariage, à un instant particulièrement énervant, mon petit frère m’a glissé à l’oreille

Pour que ça marche, souviens toi à chaque fois que tes beaux-parents sont les personnes qui aiment le plus au monde la personne que tu aimes le plus au monde, ça aide

Depuis, j’essaie de faire un exercice mental à chaque fois que je m’énerve pour rester « cool »
1-Ma belle-mère est une femme très solidaire : le jour de mon mariage par exemple, BM chérie a ressenti spontanément ma timidité maladive, elle a compris que m’afficher en Blanc devant des inconnus me troubler et sans écouter rien d’autre que son courage et son abnégation, elle est arrivée habillée en blanc. C’est vrai que sur certaines photos de mariage, vues de loin, on peut se demander qui est la mariée, celle à gauche ou à droite du monsieur en noir mais dès qu’on se rapproche c’est clair.

2-Ma belle-mère est très respectueuse de mon régime : c’est ainsi qu’elle a parfaitement enregistré que je ne pouvais manger d’harissa, ni même épicé. Par respect pour mes craintes par rapport à ma prise de poids post nuptiale (merci la pilule), elle a mis un point d’honneur les deux premiers mois de mon mariage d’appeler son fils tous les jours pour qu’il passe récupérer à dîner, un dîner tellement relevé que je ne pouvais manger plus d’une bouchée sans sentir le feu me monter les yeux. Cela ne m’a pas empêché de grossir pour autant. Normal, je me rabattais sur les cochonneries.

3-Ma belle-mère est très soucieuse de ma vie sociale et refuse de me voire me couper du monde : c’est ainsi que si le fils du cousin du beau-père de la mère de sa tante maternelle vient lui rendre visite à Tunis, elle prend toujours la peine de nous appeler (convoquer) pour que nous passions le voir au moins une fois. C’est la moindre des choses, attendu que la nièce de la voisine du monsieur en question qui est aussi sa sœur bil rdha3a est venu à notre mariage.

4-Ma belle-mère aime partager : bon, la première fois, quand il a fallu partager son fils, elle a eu du mal mais depuis elle s’est améliorée. Maintenant, elle partage sans complexes : elle me laisse la dawara à nettoyer pendant l’Aid, elle me confie les sacs à mains et les manteaux de toute la famille quand on doit poser sur des photos pendant les mariages et parfois elle partage même une de ses recettes avec moi, mais comme le résultat est complètement différent, je crois qu’elle oublie toujours un ingrédient ou deux (amnésie sénile ?)

5-Ma belle-mère est une pro de la médecine traditionnelle : elle m’a plusieurs fois tendu un sac plein de poudre pour lutter contre ma stérilité (J ETAIS SOUS PILULE !!!, mais ça elle n’en était pas vraiment convaincue), ou pour lutter contre cette horrible acné que j’ai (ah bon ?). Elle a même essayé d’en refiler en douce à ma fille pour qu’elle soit mieux immunisée. Hélas, le médecin en moi n’a pas eu la largesse d’esprit d’apprécier ses conseils et de les appliquer.

See Also

6-Ma belle-mère a accouché trois fois, et connait plein de choses sur les « choses de la vie » et elle a toujours pris soin de vérifier que j’étais bien consciente des risques que j’encourrais pendant ma grossesse : par exemple, à demi-mots elle a essayé de me faire comprendre que des câlins avec son fils pendant la grossesse seraient délétères pour le bébé (je vous connais, les mums, votre mauvais esprit pourrait penser qu’elle essayait ainsi de diminuer nos élans amoureux, mais non c’est pour le bébé voyons !!), de même comme à la fameuse question de chnoua chahia j’ai toujours dis rien (Ben oui, ma chthit chay !) elle m’a prise un jour entre 4 yeux (quand mon mari n’était pas là) et m’a dit : « franchement, moi je m’en fous que tu aies envie de quelque chose ou pas, mais quand ton enfant naitra avec une tache sur le visage, ce sera ta faute et celle de personne d’autres ». Si ce n’est pas de la prévention ça mesdames. A partir du septième mois de grossesse, et de manière toujours préventive, ma BM m’a raconté toutes les grossesses et accouchements catastrophiques dont elle avait eu vent, quand j’avais de la chance et la maman et le bébé avaient survécu, mais elle avait bien raison, moi je dis que nous ne sommes jamais suffisamment angoissée avant un accouchement.

7-Ma belle-mère se soucie énormément de la cohésion dans mon couple et de la bonne entente entre nous : c’est ainsi que si elle a besoin de me faire un commentaire désobligeant, elle attend toujours que je sois seule loin des oreilles de mon mari. Si elle le faisait devant lui, ça nous obligerait à nous engager dans une dispute immense une fois rentrés mais comme je n’ai pas de témoins, je ne peux que m’incliner devant cette manière subtile et efficace de transmettre l’information.

8-Ma belle-mère, de défi en défi, m’oblige à me surpasser : prenez par exemple le mouled, ma mère étant gawria, c’est un des rares trucs qu’elle n’a jamais appris à faire, et moi je pensais faire pareil. Alors la deuxième année de mon mariage, ma belle mère a gentiment donné 2Kg500 de zgougou non préparé à mon mari pour moi. J’ai tellement pris à cœur de ben le faire que maintenant c’est le mien qu’il préfère (voir 7 : cohésion du couple).
Quand j’y pense, il n‘y a rien de méchant chez ma belle-mère. Si elle avait eu le droit de choisir sa bru, elle aurait été à l’exact opposé de moi. Comme nous lui avons fait l’affront de se marier par amour, elle a mis un moment à digérer son malheur. Des fois, dans de rares moments de complicité, elle me raconte ce que sa BM lui a fait et je réalise qu’une part d’elle a pris son mal en patience en attendant d’être BM à son tour et rendre la pareille.

Quelque part j’ai quand même pris sa meilleure réussite pour me l’approprier.

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 BINETNA. All Rights Reserved.

Scroll To Top