Now Reading
Mon ex-mari me frappe sous le regard complaisant de l’Etat

Mon ex-mari me frappe sous le regard complaisant de l’Etat

Par Han Khemir

En mars 2015, je croyais qu’une nouvelle vie commençait pour moi. J’avais enfin réussi à « décrocher » mon divorce après un mariage désastreux, comme on décroche un précieux diplôme. Mais je me trompais lourdement. Un nouvel enfer a commencé, pire que celui que j’avais quitté: harcèlement, violences verbales, agressions psychologiques, physiques et sexuelles allant jusqu’au viol, mon ex-mari ne m’a rien épargné. J’ai porté plainte en juin 2015 pour la première fois. Il y a eu beaucoup d’autres plaintes dans les mois qui ont suivi, auprès de la police et du procureur de la république, à plusieurs reprises. Mais rien. Aucun retour, aucun feedback. L’Etat reste muet, inactif, comme s’il ne se passait rien, pourtant ma vie et celle de mes enfants sont quotidiennement mises en danger. Cela fait bientôt 2 ans que cela dure et les autorités de mon pays ne font rien pour y remédier parce que la procédure « prend du temps ».

J’ai même envoyé un message à la présidence de la république. Silence radio de ce côté là. Plusieurs procédures message-presidencejudiciaires sont en cours mais on me dit que ça prend des années. Un des responsables m’a même conseillé de quitter le pays!

Je ne veux pas quitter mon pays. Ma vie est ici, celle de mes enfants aussi. Mais il faut qu’il y ait une solution. Il bousille ma vie en toute impunité et pourrait me tuer un de ces jours. La dernière fois il m’a cogné la tête si violemment sur le mur, que j’ai pensé que ma dernière heure était arrivée. Mes enfants regardaient en pleurant.

Il y a plusieurs procédures judiciaires en cours mais il paraît que ça prend des années

Je ne suis en sécurité nulle part. J’ai déménagé plusieurs fois mais il me retrouve toujours. Il me suit quand je ramène mes enfants de l’école ou il suit les membres de ma famille, il campe devant la maison de ma meilleure amie… Déménager ne sert à rien.

La nuit, il me coupe l’électricité pour m’obliger à sortir pour remettre le compteur en marche et ensuite il me frappe. Même dans les lieux publics, il me frappe, que je sois dans un resto, à mon travail ou dans la rue, rien ne l’arrête.

Il ne travaille pas. Il me consacre tout son temps. Sa famille est aisée donc il n’a pas besoin de travailler. Quand je les ai appelés à l’aide ils m’ont dit que je n’avais qu’à porter plainte et qu’ils ne voulaient pas être mêlés à nos histoires.

Et personne n’intervient jamais pour l’arrêter. Personne. Une fois, il m’a même frappée devant un commissariat. Il n’y a eu aucune réaction.

See Also

Il a endommagé ma voiture de fonction, m’a volé les papiers de la voiture. À cause de lui et des scandales qu’il fait à chaque fois, j’ai perdu 3 boulots. Je viens d’en retrouver un  dans une multinationale et il me menace d’aller en faire un là-bas si je n’arrête pas de travailler. Il veut que je sois à sa merci.

Et je ne suis pas la seule dans ce cas, j’ai vu des centaines de femmes pendant ces 2 ans défiler aux postes de police, des femmes qu’on n’écoutait pas, à qui on disait de rentrer chez elles, de revenir plus tard…Il y a a des lois pourtant mais elles ne sont pas appliquées.

Tout ce que je demande c’est qu’on applique la loi…

Quelques une des plaintes

Articles liés:

Le syndrome de la femme battue, sans coups.
Etre une femme battue.
Femme battue émotionnellement, comment aider?

Binetna est un site féminin collaboratif
What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 BINETNA. All Rights Reserved.

Scroll To Top