Now Reading
Lamia… REVIENS!!!

Lamia… REVIENS!!!

Par Karim Guellaty

Lamia chérie, reviens. J’ai trouvé Brian et probablement la cuisine mais je ne sais pas comment ça marche. J’ai fait comme toi, j’ai mis de la viande dans une poêle et de l’eau dans une casserole. Je les ai posé sur la table à diner mais ca ne chauffe pas. Pourquoi ? Je ne trouve pas de bouton ni sur la poêle ni sur la casserole.
Pour les couches de Nils les bandes sur le côté ne sont pas assez longues, je n’arrive pas à les attacher. J’ai du entourer la couche avec du scotch.
Les biberons. J’ai fait comme tu m’as dit. 8 doses de lait mais je ne comprends pas, j’ai beau secouer le biberon, ça reste en poudre. Je suis obligé de lui donner le lait, en poudre, à la petite cuillère.
Quand il pleure, je fais tout comme toi mais il continue de pleurer. Ça doit être un truc dans le regard ou en rapport avec l’amour maternel.
Quand à moi, je ne sais, mais un truc a changé dans la maison, elle me paraît vide.
Il y a un quelque chose à faire de spécial pour l’air à la maison ? Parce que quand je pense à toi, il vient à manquer je trouve. Et puis je sais pas mais j’ai comme un noeud à l’estomac, qui se propage jusqu’au cœur.
Et puis c’est bizarre, je dois être habité, parce que je t’entends tout le temps, je te vois partout. Le pire, c’est qu’il m’arrive meme de te parler.
J’ai regardé sur internet, un peu inquiet je te l’avoue. J’ai Googlé les symptômes, ils parlent d’un truc bizarre, je ne veux pas t’inquiéter, comprends le bien. Ils appelleraient ca l’amour, et dans mon cas, un stade plus avancé qu’ils disent. La passion. Il paraît que c’est dévorant. Je te confirme. Cherie, il faut que tu sois forte; dans mon cas et au vu de mes symptômes, c’est irréversible.
Ils parlent de dépendance aussi. Ca c’est très vrai. Le manque ? Insupportable effectivement.
Faut faire attention, parce que prolongé, l’absence provoque un dérèglement des sens. Et je crains y être déjà; tout me paraît fade.
En palliatifs, il y aurait les enfants. Alors effectivement ils m’apportent ce qu’ils appellent du bonheur. Mais ils ont raison ça n’est pas le bonheur complet, total.
Bref, toutes les études sont unanimes, le salut passe par ton retour.

Chérie, il faut que tu saches, j’en suis certain, je suis atteint de la maladie d’amour, et j’ai besoin de toi.
Love.

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 BINETNA. All Rights Reserved.

Scroll To Top