Now Reading
Sexuellement frustrée

Sexuellement frustrée

Par Sirine A

Un lundi sans fin, une envie de faire autre chose que le travail, des pensées profondes, des questions, des analyses, des voyages cérébraux et une page blanche.

Le cerveau d’une femme a cette capacité énorme de penser à tout et a rien en même temps, et même si tu essaies de le forcer à aller aux priorités, il restera toujours un ou deux neurones libres qui essaieront de te convaincre de faire quelque choses de stupide, de fou, de non conformiste… pour sortir du labyrinthe de la monotonie de la vie.

23h10, je suis encore au bureau, quelques mails à finir et je pourrai dire que j’ai passé 12h d’affilée à travailler, dont 4h de temps libre à penser à lui.

Lui, c’est le mec qui occupe mes pensées depuis 4 jours, beau, musclé, intelligent, enfin du moins c’est l’impression qu’il me donne. Je sens que ses yeux cachent une histoire, qu’il y a du vécu derrière.

On c’est croisé à plusieurs reprises:

– Salut, ça va?
– Tranquille et toi?
– Comme dab, cool.

Bien sûr je le fixe à chaque fois. Mon cerveau propose: «une histoire d’amour peut être ?»

Le peu de raison qu’il me reste encore répond: mais non, en une heure 10 filles l’ont dragué, en une heure, toutes les nanas ont maté son cul, en une heure j’ai défini mon image d’homme idéal par rapport à lui.

Ma Raison: c’est un mec à femmes, qui fait beaucoup la fête, qui baise tout ce qui bouge.

Mon cerveau surexcité: « C’est peut-être un super bon coup. Fais ta sexy, il va te remarquer« 

Ma Raison: « Avec tes plus de 80 kg, tu n’as aucune chance face à toutes ces minces et bien foutues qui le regardent avec des yeux adorateurs. »

Mon cerveau: « Dans ce cas, fais ton intelligente. »

Ma Raison: « Honnêtement, je me sens mal à l’aise à l’idée d’essayer d’impressionner quelqu’un, de faire la belle, de serrer mon corps dans une petite robe avec un gros décolleté »

Mon cerveau: « ça te va à tomber les décolletés. Il te plait. Va le voir et demande lui son tel, son facebook. Demande lui s’il est libre ou si il veut baiser« .

C’est vrai que j’ai juste envie de le baiser. Baiser c’est une drogue, la meilleure. J’ai découvert ma sexualité il n’y a pas si longtemps et je n’arrête pas de découvrir des parties de mon anatomie, mes pulsions, mes réactions, mes orgasmes et mes fantasmes.

Bon, le truc c’est que j’ai déjà un sex-friend, un super bon coup. Je ne sais rien sur sa vie, il ne sait rien sur la mienne, quand on se voit, on ne parle pas, on fait juste l’amour dans tout les sens. Pourquoi changer une valeur sûre pour un coup qui peut mal se passer?

Ok Raison, t’as gagné. Cerveau, tais-toi, si tu veux baiser, on appelle le sex friend, ça te va?

J’ai été sur facebook, puis messenger pour voir si le sex-friend était connecté, et sans même me rendre compte, je me suis retrouvé sur le profil de l’autre type qui me plait. J’ai engagé la conversation.

– Salut, tu te souviens de moi?
– oui, oui la mignonne
– ah merci, c’est sympa. On baise?
– ….

See Also

Mon téléphone a sonné. Un numéro que je ne connais pas. C’était lui.

«J’aime bien les filles qui savent ce qu’elles veulent, tu veux passer quand?»

On a programmé pour le weekend suivant. On avait du mal à être disponibles en même temps. On n’a pas pu se voir. On n’a pas baisé. Il me hante. Je me demande si lui aussi ressent la même chose. Putain de frustration sexuelle!

Lundi, 23h30, je suis encore au bureau, il n’est pas disponible, mon sex friend par contre est là pour moi. Je l’appel le puis je débarque chez lui, souriante mais la tête un peu ailleurs.

« Yallah, aide-moi à décompresser. Fais-moi trembler, crier. Je veux sentir mon corps déchaîné. Libère-moi de cette maudite journée. »

Mais hélas, je n’ai pas joui, lui non plus d’ailleurs. Il avait du mal à bander. ça ne nous était jamais arrivé. Normalement on est de vraies bêtes au lit.

Même lui s’étonne: «t’es ailleurs !! tu pense à quoi?»
– à rien.
– Dormons alors.

En revenant vers sa chambre, on croise son colocataire. Je n’en crois pas mes yeux,  c’est le mec que j’ai envie de baiser.

A force de tout vouloir, on finit par ne rien avoir.

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 BINETNA. All Rights Reserved.

Scroll To Top