Now Reading
Quand nos complexes nous mènent la vie dure!

Quand nos complexes nous mènent la vie dure!

Il n’y en a pas une de nous qui n’en ait pas au moins un ou deux.
Ces petites choses qu’on trouve moches chez nous et qu’on aimerait pouvoir gommer avec un effaceur magique, ces fameux complexes qu’on traîne comme des boulets.

On a fait un petit tour de table dans l’entourage de Binetna pour savoir quels étaient les complexes les plus répandus.

Les complexes physiques:

  • En numéro 1 vient l’incontournable « je suis trop grosse ». Il y a toutes les versions, version trop gros ventre, version bourrelet, version trop grosses cuisses ou trop grosses fesses et même trop gros bras.
  • De l’autre côté on a le « je suis trop plate »: pas de fesses, pas de poitrine, « je ne suis pas féminine », « je ne suis pas sexy », « les hommes aiment les rondeurs »,…
  • Puis il y a les cheveux, jamais assez lisses, jamais de la bonne couleur
  • Le nez qui est trop gros
  • Les dents tordues ou pas assez blanches
  • Les poils surtout ceux du visage: « j’ai une moustache ».
  • La couleur de la peau: »Je suis trop mate » ou le « je suis débouzza ahlib » (blanche comme une bouteille de lait).
  • je n’ai pas de belles jambes

Les complexes sociaux… ceux qu’on avoue moins sinon jamais!

  • L’origine sociale
  • Le niveau de richesse
  • Le quartier où on habite
  • Le niveau d »études
  • La profession
  • Ne pas être mariée

En conclusion, qu’on soit belle ou moins belle, ronde ou mince, riche ou pauvre, nos complexes sont là et bien là. Au moins, il y a une égalité sur ce plan là!

Binetna est un site féminin tunisien collaboratif
What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 BINETNA. All Rights Reserved.

Scroll To Top