Now Reading
Et s’il y avait une seule personne à remercier, ce serait qui?

Et s’il y avait une seule personne à remercier, ce serait qui?

On nous l’a dit et répété des milliers de fois, il faut cultiver la gratitude pour vivre heureux. Mais on oublie. On prend l’habitude de râler et du coup, on est toujours grincheux. Pourtant, dans nos vies, il y a toujours ce quelqu’un qui nous fait du bien, qui nous soutient, qui croit en nous. Si vous deviez remercier une seule personne, ce serait qui?

Zeineb: « Ce serait ma maman, pour m’avoir inculqué des valeurs que beaucoup de monde n’a pas, parce qu’elle m’encourage dans tout ce que j’entreprends, parce qu’elle ne pas me laisse pas abandonner quand j’ai envie de baisser les bras et pour surtout pour cet amour inconditionnel qu’elle me porte même si je merde souvent. »

Férid: « A une période où je n’allais pas bien, j’ai failli détruire mon mariage. Je suis reconnaissant à ma femme qui a su prendre sur elle, qui a accepté de me donner une autre chance et qui pour ça a du faire face à tout le monde. »

Inès: « Ma mère. Elle m’aime inconditionnellement et me fait toujours passer avant tout. »

Kaïs: « Feu ma maman parce qu’elle m’a donné ce qu’il y a de plus précieux sur terre: le gout de la lecture, l’amour des livres, de la culture, de l’apprentissage, de la découverte, de la curiosité. A côté de ça, en me disant je t’aime très tôt, elle m’a aussi appris non seulement à aimer mais à ne pas avoir de mal à l’exprimer, à le dire le répéter aux personnes qui comptent pour moi. Même quand elle nous a quitté, mon cœur était en paix parce que je lui ai exprimé mon amour tous les jours, depuis ma naissance. »

Abbès: « Ce n’est pas une personne. C’est la vie dans sa totalité que je veux remercier,  pour tout ce qu’elle donne et reprend, pour m’avoir fait comme je suis , pour m’avoir offert de belles choses et de moins belles, pour le fait que je sois vivant. »

Hamdi: « Mon père. Il m’a transmis les bonnes valeurs qui m’ont permis d’être ce que je suis aujourd’hui. »

Mesk: « Mon banquier. 🙂 Sans lui, je serais dans la merde. Il me sauve toujours la mise. »

Bakhta: »Mon premier patron, en me calmant avec un « nul n’est irremplaçable » à 22 ans. Il a fait de moi quelqu’un de plus modeste et surtout de plus zen, si on est au bord du brun out, on ne se dit plus que tout risque de s’écrouler parce qu’on est les seuls à pouvoir bien faire le job, on sait qu’il y aura toujours quelqu’un pour reprendre le flambeau. »

Sana: « Mes parents. Les deux. Parce qu’ils ont fait un super job!

See Also

Sonia: » Mes enfants. Je ne peux pas choisir. Les deux m’ont transformée et ont fait de moi celle que je suis aujourd’hui. J’ai tellement appris avec eux, surtout à quoi ressemble l’amour, le vrai, l’inconditionnel, celui qui donne pour le bonheur de donner, sans calculs, sans attentes. »

Olfa: »Mon ex. Pour m’avoir montré tout ce que je détestais chez un homme, tout ce que je n’accepterai plus jamais. »

Ce témoignage nous a beaucoup touché:

Bilel « Ma reconnaissance va à une contributrice de Binetna qui m’a beaucoup touché avec ses articles où elle parlait de son divorce… Beaucoup d’émotions et beaucoup de plomb dans la tête… J’allais vers un divorce moi aussi et cela m’a aidé à me remettre les idées en place, à me rendre compte de la difficulté de l’épreuve et surtout à réaliser je n’étais pas prêt à franchir le pas. Je suis convaincu que cette personne, que je ne connaissais pas à l’époque, m’a sauvé, à sa manière, d’un marasme personnel qui aurait été insurmontable. Pour ça, je le suis reconnaissant à vie..« 

Celui-ci est certainement le plus modeste…

Karim: « Dieu, parce qu’il m’a fait à son image. » 🙂

Binetna est un site féminin collaboratif
What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 BINETNA. All Rights Reserved.

Scroll To Top