Now Reading
Suis-je devenue vieux jeu ?

Suis-je devenue vieux jeu ?

Par Neila Driss

Hier soir je suis allée voir le spectacle Mémoire d’Elles (Mra w nass) organisé par l’association Beity à l’occasion du 60ème anniversaire du Code du Statut Personnel. Tout d’un coup, je me suis sentie vieux jeu. Vraiment vieux jeu. D’habitude je me considère une personne très… très ouverte d’esprit, tolérante, progressiste… mais pas hier soir.

Est-ce le spectacle ou est-ce moi ?

Tout d’abord, je trouve qu’on aurait du réserver ce spectacle aux adultes. Il comportait des mots et des gestes qui ne peuvent en aucun cas convenir à des jeunes ou à des enfants. Or juste à coté de moi, il y avait une petite fille. Le spectacle ne convenait pas à une petite fille et cela m’a dérangée qu’elle soit là. Il y avait aussi des adolescentes, et je trouve aussi qu’elles n’auraient pas du être là.
Ai-je aussi réagi en tant que mère d’une jeune adolescente ?
A qui s’adresse ce spectacle ? A qui s’adressent ces textes ?

Le spectacle dénonce la pression de la société tunisienne sur les femmes. L’amour qui n’est pas reconnu, les relations hommes femmes inégalitaires, les contraintes imposées au corps de la femme, les injustices qu’elles subissent, la violence dont elles sont l’objet… Je suis d’accord avec tout cela. Je suis avec l’émancipation de la femme, je suis pour une égalité à 100% entre les sexes.
Mais c’est une association qui présente ce spectacle. Il y a donc forcément une raison, un but, un message… Je me suis posée la question : à qui s’adresse ce discours ? Quelle est sa cible ?
S’il s’adresse à une élite, d’accord. L’élite ne sera pas choquée. Mais à quoi est-ce que cela servirait ? Cette élite est supposée déjà adhérer à ce discours.

Si ce spectacle s’adresse à tous, s’il a pour vocation de combattre les préjugés, superstitions, croyances, règles, contraintes… ne devrait-il pas le faire d’une manière plus pédagogique et surtout moins crue de façon à ne pas choquer?

En tant que maman d’une jeune adolescente, je me suis sentie mal à l’aise. Je ne me suis pas vue parler à ma fille de cette manière.

See Also

Je suis en entrain d’apprendre à ma fille à être une femme libre. J’essaye de lui inculquer certains principes. Je lui raconte les superstitions, mais en lui faisant comprendre qu’elles font juste partie d’un folklore, d’un patrimoine culturel presque, mais qui est révolu. Je lui explique qu’aujourd’hui en femme libre, elle ne doit ni y croire, ni y recourir. J’essaye aussi d’apprendre à ma fille qu’elle est une future femme libre, mais responsable. Libre de son esprit et libre de son corps, mais responsable.
Or, je n’ai pas eu cette impression avec ce spectacle. Je n’ai pas eu l’impression qu’il inculque la notion de responsabilité et cela m’a dérangée. Je n’ai pas eu l’impression que ce spectacle ait montré qu’il y avait un corollaire à la liberté.

Est-ce que je ne l’ai pas compris ?
Est-ce que je deviens vieux jeu ?
Je ne sais pas.
Mais il m’a mise mal à l’aise. Je n’ai pas compris les raisons de l’emploi de mots et gestes vulgaires, et qui ne me semblaient pas servir le texte.

Binetna est un site féminin tunisien

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 BINETNA. All Rights Reserved.

Scroll To Top