Now Reading
Coup de gueule mensuel

Coup de gueule mensuel

Il y a 15 jours j’ai entendu une dame dire

 Vraiment je ne comprends pas toutes ces tunisiennes qui font des enfants et qui les confient tout de suite à une garderie ou une nounou. Moi mon fils c’est la prunelle de mes yeux jamais je ne pourrais le laisser. Je n’ai jamais vu ça ailleurs, c’est typiquement tunisien.

Comme ça m’a piqué au vif et que je n’étais pas dans la salle je me suis tu, mais voilà ce que j’aurais aimé lui dire :

  1. Non madame ce n’est pas typiquement tunisien parce que si vous avez lu vos classiques comme « les malheurs de Sophie » vous sauriez qu’avant dans la bourgeoisie l’enfant était confié à une nurse dès la naissance et n’était toléré que quelques minutes par jour avec les parents. D’ailleurs la dernière fois que j’ai vérifié Mary Poppins n’était pas tunisienne. Et elle n’était pas embauchée pour faire le ménage.
    2- En Tunisie, quand on a de la chance, on a le droit à deux mois de congé maternité pas plus. Alors après deux mois il faut choisir : continuer à prendre son salaire et faire chauffer la marmite ou rester à la maison et faire pousser la prunelle de ses yeux avec de l’amour, des bisous et de l’eau fraîche. Parce que madame, ne nous faisons pas d’illusions, quand votre femme de ménage vous a annoncé sa grossesse vous n’avez pas sauté de joie partout non, vous l’avez mise à la porte des que son gros ventre vous a dérangé et si elle a tenu jusqu’à l’accouchement vous ne lui avez pas versé un salaire pendant 6 mois pour qu’elle reste à la maison non, vous l’avez remplacée. Alors si à un mois elle est revenue vous dire c’est bon la tante de mon mari garde le bébé la semaine et je le vois le week end ça vous a soulagé quelque part.
    3- tout le monde n’a pas le loisir comme vous de rester à la maison après le bébé pendant que monsieur ou papa fournissent la maison la bouffe et les extras mais de la à empêcher les pauvres gens de procréer ou à leur jeter la première pierre sous prétexte qu’elles « abandonnent » l’enfant pour aller travailler, il faut être madame aveugle, snob et parfaitement con.
    4- il y a par ailleurs des mamans qui pourraient en faisant un effort, en rognant sur les extras et autres, rester à la maison. Mais ces femmes tunisiennes, les plus libres et indépendantes d’Afrique, Ces femmes ont un rôle dans la société qu’elles soient juges avocates médecin architecte institutrice fermière femme de ménage ou autres, ces femmes ont la culture du travail, elles pensent sincèrement que leur place n’est pas seulement à la maison mais aussi dans la rue, au travail et partout pour construire un meilleur avenir à la prunelle de leurs yeux. Je vais vous choquer madame mais certaines d’entres nous trouvent même le moyen de s’épanouir en dehors de la maison alors qu’elles aiment sincèrement leur enfant.

Je connais plus de 6000 mamans d’un groupe très cool madame qui s’associent à moi pour vous faire un doigt d’honneur. Elles sont toutes méritantes, elles sont à la maison ou au travail, elles gardent seules leur enfant ou ont choisi de le confier à une nounou, une grand mère une bonne couchante ou une crèche. Elles pensent à chaque minute à leurs enfants mais je suis sûre qu’elles refusent votre regard simpliste et sexyste sur les « tunisiennes » comme vous dites.

See Also

Certaines femmes en devenant maman sont persuadées d’avoir acquis à travers cette maternité la science infuse. De tout savoir mieux que tout le monde. Elles se permettent de juger celles qui ne partagent pas leur choix et se posent en mère moralisatrice. C’est comme ça que se crée l’intolérance. Avant de rejeter en bloc les choix différents des votres madame essayez de les comprendre et de les analysez. Faites preuve de bon sens il y a autant de façons d’être maman qu’il y a de femmes. Si il y avait un modèle parfait ça se saurait.

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 BINETNA. All Rights Reserved.

Scroll To Top